Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Wednesday, September 17, 2014

Member Login:

Un Refuge pour les Aînés maltraités

Tags: Health
Comments

Les femmes battues victimes de violences conjugales et les enfants maltraités sont deux sinistres réalités à une époque morose où les valeurs morales s’érodent. Mais il y a aussi une autre réalité sociale très hideuse qui sévit dans les sociétés occidentales, le Québec et le Canada n’étant pas épargnés: les mauvais traitements infligés aux Aînés dans leur cadre familial ou dans les Institutions où ils résident -Foyers pour personnes âgées, Centres Gériatrique, Résidences…

“C’est un phénomène de société qui ne cesse de s’aggraver mais qui, malheureusement, est méconnu du grand public. Ce problème abject sévit dans toutes les Communautés, la nôtre, la Communauté juive, ne faisant pas exception. De plus en plus de personnes âgées sont victimes d’abus physiques de diverses formes -bousculades, coups, gifles, chutes, fractures…-, de violences psy­cho­lo­giques -mépris, dévalorisation, humiliation, menaces…-, de violences sexuelles -tout attouchement sexuel non consenti-, d’abus financiers -vol de chèques de pension par une personne proche, “emprunts” non autorisés de montants d’argent dans le compte bancaire d’un Aîné, manipulation de procuration, modification de Testament sous la pression d’une personne tierce… Les histoires vécues quotidiennement par des Aînés sont dramatiques”, explique Léa Talafré, une des coordonnatrices de SAVA, un nouvel Organisme qui offre Soutien et Abri aux Aînés victimes d’abus et de maltraitances.

SAVA a ouvert récemment un Refuge pour les Aînés victimes d’abus au Centre-Ouest de Montréal, qui desservira les Secteurs de Montréal Ouest, Côte Saint-Luc, Hamp­stead et Notre-Dame-De-Grâce. Un SAVA CENTRE-EST existe déjà, mais il n’offre pas le volet Refuge, seulement l’accompagnement. SAVA CENTRE-OUEST est le premier Abri au Québec pouvant héberger des Aînés abusés et ­maltraités. Il s’agit d’appartements meublés pouvant accueillir temporairement -durant une période maxi­male de 3 mois - des Aînés victimes de maltraitances. Trois repas par jour leur sont servis -les diètes alimentaires ainsi que les règles de la cache­rout sont respectées. Les résidents ont accès entre autres à un Service de gestion des médicaments et à des activités récréatives. Ces Services sont gratuits.

Le but de SAVA CENTRE-OUEST est de proposer un refuge sécuritaire et confidentiel à des Aînés victimes de maltraitances physiques et d’abus psychologiques. Un support psy­cho­lo­gique leur est prodigué par l’équipe de SAVA. Des bénévoles spécialisés dans divers domaines -judiciaire, social, psychologique, médical…- conseillent et accompagnent ces per­sonnes âgées abusées dans  leurs démarches, précise Léa Talafré.

“L’équipe de SAVA évalue exhaustivement chaque cas. Nos bénévoles aident les Aînés qui font appel à SAVA en les accompagnant dans leurs démarches judiciaires -aller avec eux à leur Banque pour annuler les procurations-, médicales -s’assurer qu’ils reçoivent tous les soins médicaux dont ils ont besoin-… Nous aidons ces Aînés à trouver des solutions viables pour faire cesser les abus qu’ils ­subissent et leur assurer une vie plus sereine. Nous les aidons à trouver un nouveau logement ou à retourner à leur domicile en prenant des mesures spécifiques pour qu’ils puissent vivre dans un cadre familial et social sécuritaire. Le Refuge de SAVA leur offre un hébergement d’urgence sécuritaire, confidentiel et temporaire. Leur séjour au Refuge de SAVA leur donne du répit et les aide à se reconstruire et à renforcer leur estime de Soi. Quand ils quittent le Foyer de SAVA, ces Aînés sont plus sereins et peuvent envisager un avenir sans violence et dans la dignité”, explique Léa Talafré.

SAVA travaille étroitement avec les Services sociaux et les Postes de Police.

Dans le Centre-Ouest de Montréal, l’équipe de professionnels et de bénévoles de SAVA collabore étroitement avec les professionnels du CLSC-René Cassin de Côte Saint-Luc et du CLSC de Notre-Dame-De-Grâce.

“Les Services sociaux du CLSC-René Cassin et du CLSC de Notre-Dame-De-Grâce, qui sont à la fine pointe des Études sur le vieillissement, sont spécialisés dans l’abus fait aux Aînés. SAVA vient supporter les Services donnés par le CSSS”, précise Léa Talafré.

La Communauté juive n’est pas à l’abri de ce grave problème social, rappelle-t-elle.

“Ne nous leurrons pas! De nombreux Aînés Juifs sont aussi victimes d’abus et de maltraitances.”

SAVA est un Organisme à vocation sociale à but non lucratif qui bénéficie du soutien financier de la Fondation pour le Bien-Vieillir, une Orga­ni­sa­tion à but non lucratif dont la mission est de recueillir des fonds pour soutenir la réalisation de Projets-pilotes et d’activités développés en partenariat avec des établissements publiques et des partenaires communautaires pour améliorer la qualité de vie des Aînés.

“Nous sommes actuellement en quête de nouvelles sources de fi­nance­ment. Nous essayons de convaincre les gouvernements québécois et fédéral de nous appuyer financièrement pour ouvrir de nouveaux Refuges à Montréal pour pouvoir offrir plus de places aux Aînés victimes d’abus et de maltraitances”, dit Léa Talafré.

SAVA recommande à toutes les personnes âgées victimes d’abus de ne pas hésiter à contacter la Ligne téléphonique: 1-888-489-ABUS (2287), un travailleur social du CLSC du Quartier ou d’appeler directement SAVA CENTRE-OUEST au 514-903-3550.

Léa Talafré, a co-ordinator at SAVA Centre-Ouest, which offers shelter and assistance for victims of elder abuse, talks about the centre’s work since it opened earlier this year.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.