Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Saturday, December 27, 2014

Member Login:

Simon Bensimon nouveau Directeur de C.F.H.U.

Tags: Campus
Comments
Simon Bensimon

Développer des relations acadé­miques entre l’Université Hébraïque de Jérusalem et les Universités francophones du Québec sera l’une des priorités de Simon Bensimon, nou­veau Directeur général de la Section Québec des Amis Canadiens de l’Université Hébraïque de Jérusalem (C.F.H.U.).

“D’après différents classements internatio­naux d’Universités, l’Université Hébraïque de Jérusalem est considérée comme l’une des meilleures Institutions académiques du monde. Ses Programmes d’Études réputés attirent chaque année de nombreux étudiants étrangers. L’Université Hébraïque de Jérusalem excelle dans les domaines de pointe du XXIème siècle: Médecine, Sciences, Hautes Technologies, Informatique, Nanotechnologies… Les liens aca­dé­miques entre l’Université Hébraïque de Jérusalem et les Universités francophones québécoises sont quasi inexistants. Il est temps de pallier à cette grande lacune. Des chercheurs francophones Québécois ont certainement des contacts informels avec des homologues de l’Université Hébraïque de Jérusalem oeuvrant dans leurs domaines de Recherche respectifs. Mais, il n’y a pas des Programmes officiels d’échanges académiques ni des liens institutionnels entre les Universités francophones du Québec et l’Université Hébraïque de Jérusalem comme il en existe depuis plusieurs années entre des Universités anglophones canadiennes, dont l’Uni­ver­sité McGill et l’Université Concordia, et l’Université Hébraïque de Jérusalem”, explique Simon Bensimon en entrevue.

Simon Bensimon, qui succède à Carolyn Steinman, qui a dirigé pen­dant de nombreuses années la Section Québec des Amis Canadiens de l’Université Hébraïque de Jéru­sa­lem, a assumé plusieurs fonctions professionnelles majeures qui lui ont permis d’utiliser à bon escient ses exper­tises dans trois milieux qu’il affectionne particulièrement: Israël, les Communautés juives de Montréal et du Canada et le monde universitaire. Il a été Directeur du Département “Jeu­nesse” de la Fédération Sioniste du Canada; Directeur de la Division des “Jeunes Adultes” -YAD- de la FÉDÉRATION CJA de Montréal; Directeur du Programme March of Living et des Programme en Israël organisés par le Jewish Educational Council de Montréal; Directeur du Département “Israël et Outre-Mer” de la FÉDÉRATION CJA; Directeur gé­né­ral du Hillel Montreal et Directeur principal chargé du Développement et des Relations avec les Diplômés à la Faculté des Arts et Sciences de l’Uni­ver­sité Concordia.

Fondée en 1918 par d’éminents universitaires et scientifiques Juifs, dont le physicien Albert Einstein, le médecin et père de la psychanalyse, Sigmund Freud, le philosophe Martin Buber et le chimiste Chaïm Weizmann, qui devint quelques années plus tard le premier Président de l’État d’Israël, l’Université Hébraïque de Jérusalem est la plus importante Université d’Israël. Sa mission: servir l’humanité en forçant à l’infini les frontières du savoir.

Quelque 1000 professeurs y dispensent leur enseignement et 22000 étudiants Israéliens et originaires de 65 pays y étudient à temps plein. L’Uni­ver­sité Hébraïque de Jérusalem abrite 4 Campus et 7 Facultés: Faculté de Médecine, Faculté de Médecine dentaire, Faculté de Sciences, Faculté des Sciences de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Alimentation, Faculté de Droit, Faculté de Sciences Humaines et Faculté de Sciences Sociales. Le Budget de la Recherche est d’environ 85 millions de dollars US. C’est le 1er pôle de Recherche en Israël. L’Université Hébraïque de Jérusalem est aussi dotée de 13 Bi­blio­thèques et de 100 Centres de Re­cherche dans lesquels sont menés chaque année quelque 4500 projets de Recherche. Les chercheurs de l’Uni­ver­sité Hébraïque de Jérusalem ont été les instigateurs de découvertes scientifiques majeures dans les domaines de la Médecine, de l’Agriculture, des Biotechnologies médicales, des Nanotechnologies, des Sciences de la vie…

“Les chercheurs de l’Université Hé­braïque de Jérusalem jouissent d’une réputation notoire et très bien établie dans les cénacles universitaires internatio­naux, rappelle Simon Bensimon. Les jeunes chercheurs francophones Québécois spécialisés dans des domaines de pointe pourraient aussi bénéficier des ­expertises éprouvées et des larges Réseaux de Re­cherche développés par les cher­cheurs de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Nous voulons instaurer, en partenariat avec des Universités francophones du Québec, des Programmes de Bourses qui permettront à des universitaires Québécois de poursuivre des Études de Maîtrise, de Doctorat et de Post-Doctorat à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Par ailleurs, à l’instar des ententes fort fructueuses déjà conclues entre des Gouvernements provinciaux du Canada et l’Université Hébraïque de Jérusalem, nous souhaitons que le Gouvernement du Québec noue aussi des liens de coopération étroits avec cette Institution universitaire israélienne.”

Simon Bensimon compte promouvoir auprès des Universités francophones québécoises le “remarquable travail” réali­sé par l’Institut de Recherche médicale Israël-Canada de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Cet Institut soutient des projets communs de Recherche en Médecine et dans d’autres domaines de la Santé menés par des chercheurs de l’Université Hébraïque de Jérusalem et d’Uni­versités canadiennes.

“Des chercheurs scientifiques francophones Québécois spécialisés dans des domaines médicaux pourraient se joindre aux Équipes de Recherche réalisant des Études médicales avancées sur le Cancer, l’Alzheimer, le Parkinson… qui oeuvrent dans cet Institut de renommée internationale”, dit Simon Bensimon.

La Francophonie, qui est très vivace en Israël depuis l’arrivée de nombreux Olim de France, est de plus en plus ostensible dans les différents Départements de l’Université Hébraïque de Jérusalem.

“L’Université Hébraïque de Jéru­sa­lem compte aujourd’hui dans ses rangs un bon nombre d’étudiants, de professeurs et de chercheurs francophones. Aujourd’hui, les Programmes offerts aux étudiants francophones sont plus nombreux”, précise Simon Bensimon.

Le nouveau Directeur général de la Section Québec des Amis canadiens de l’Université Hébraïque de Jérusalem veut encourager les étudiants Juifs Montréalais à étudier au moins une année dans cette prestigieuse Institution académique israélienne.

“Pour un jeune, étudier une ou deux années à l’Université Hébraïque de Jérusalem, c’est certainement une expérience des plus enrichissantes, non seulement au niveau aca­dé­mique mais aussi sur le plan humain. L’Université Hébraïque de Jérusalem est une Institution multi­ethnique où se côtoient des étudiants origi­naires des quatre coins du monde.”

Simon Bensimon has been named the new executive director of the Canadian Friends of the Hebrew University of Jerusalem, Eastern region.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.