Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Friday, July 25, 2014

Member Login:

Mémoires des Juifs Sépharades au Québec

Tags: Arts
Comments

“Juifs Sépharades au Québec, entre Histoire et Mémoire” a été le thème de l’Exposition présentée par la Bibliothèque Publique Juive de Montréal dans le Hall d’entrée de la FÉDÉRATION CJA.

De gauche à droite: Shanon Hubbay Helfer, animatrice du Panel consacré aux récits de vie de Sépharades de Montréal ayant vécu la Seconde Guerre mondiale, Mireille Galanti, conceptrice de l’Exposition “Juifs Sépharades au Québec, entre Histoire et Mémoire”, Anna Dysert, étudiante au Doctorat en Histoire à l’Université McGill, Martin Messika (derrière Anna Dysert), étudiant au Doctorat en Histoire à l’U.Q.A.M. et à la Sorbonne, Sophie Jama, Présidente du Comité francophone de la Bibliothèque Publique Juive, et Myriam Chebat, étudiante en Maîtrise en Travail social à l’U.Q.A.M.

Constituée de documents et de photographies d’époque dénichés dans les Fonds d’Archives de plusieurs Institutions juives montréalaises, dont ceux de la Bibliothèque Publique Juive, cette Exposition retraçait l’Histoire des Communautés juives sépharades qui ont émigré au Québec à partir de la fin des années 50.

Mireille Galanti a été la conceptrice de cette Exposition, fruit de plusieurs années de recherches.

Parallèlement à cette Exposition, un Panel portant sur les dynamiques migratoires des Juifs Sépharades établis aujourd’hui au Québec et  les processus de leur intégration dans leur nouvelle société d’accueil a eu lieu à la Biblio­thèque Publique Juive.

Ces deux événements ont été organisés par la Bibliothèque Publique Juive en partenariat avec le Projet Histoires de vie des Montréalais déplacés par la guerre, le génocide et autres violations de la personne de l’Université Concordia, le Centre Consultatif des Relations Juives et Israéliennes (C.I.J.A.) et l’Alliance Israélite Universelle (A.I.U.).

Sophie Jama, Présidente du Comité francophone de la Bibliothèque Publique Juive, remercia Mireille Galanti pour sa remarquable implication dans la préparation de l’Exposition consacrée aux Sépharades du Québec.

Ce Panel a été animé par Shanon Hubbay Helfer.

Anna Dysert, étudiante au Doctorat en Études Médiévales à l’Université McGill, rappela les principaux mandats de la Bibliothèque Publique Juive et souligna le “rôle très important” que cette Institution joue au chapitre de la préservation des Héritages des Communautés  juive et sépharade de Montréal.

Des jeunes chercheurs universitaires associés béné­volement au Projet Histoires de vie des Montréalais déplacés par la guerre, le génocide et autres violations de la personne de l’Uni­versité Concordia présentèrent les grands axes de leurs Recherches et des extraits des entretiens qu’ils ont réalisés avec des Sépharades originaires de contrées du Maghreb et du Moyen-Orient qui ont émigré au Canada dans les années 60 et 70.

Dans le cadre de ce Projet de Re­cherche, les témoignages de 34 Sé­pha­rades Montréalais -20 hommes et 14 femmes- ont été recueillis.

Myriam Chebat, étudiante en Maîtrise en Travail social à l’Université du Québec à Montréal (U.Q.A.M.), dont le Mémoire de Maîtrise porte sur “la dynamique fami­liale transgérationnelle des suvivants de la Shoah vivant à Montréal”, rappela le principal objectif de cette série d’entrevues menées auprès de Sépharades Mont­réa­lais qui ont été témoins de  la dernière Grande Guerre: essayer de retracer les processus qui ont conduit au déplacement des populations sépharades.

“L’objectif de cette Recherche est d’identifier clairement, par le biais d’entrevues, la Mémoire que ces personnes, qui avaient entre 18 et 20 ans lors de la Deuxième Guerre mondiale, ont de leur déplacement et de leur installation à Montréal. Considèrent-elles leur départ de leur pays natal comme un exil, un déplacement forcé, une immigration massive? Qu’a représenté pour elles leur départ du Maroc, de l’Algérie, du Liban, de ­l’Égypte…?”

Martin Messika, étudiant au Doctorat en Histoire à l’Université du Québec à Montréal (U.Q.A.M.) et à l’Uni­ver­sité Paris I Panthéon-Sorbonne, dont la Thèse de Doctorat porte sur les migrations juives d’Afrique du Nord en France et au Canada, insista sur le rôle fondamental que les Institutions communautaires et sociales juives de Mont­réal ont joué dans la dynamique des migrations des Sépharades qui décidèrent de s’établir au Québec.

Un film-documentaire réalisé par Sara Cohen-Fournier, étudiante en Maîtrise en Histoire à l’Université Columbia, retraçant l’itinéraire de sa famille maternelle, fut présenté. Établie actuellement à New York, où elle poursuit ses Études universitaires, Sara Cohen-Fournier n’a pas pu participer à ce Panel.

Amin Meleika, Consul général ­d’Égypte à Montréal, était présent dans l’assistance.

La Mémoire sépharade occupe une place importante dans le Projet de Recherche Histoires de vie des Mont­réa­lais déplacés par la guerre, le génocide et autres violations de la personne.

Ce Projet de Recherche universitaire a comme principal objectif de constituer des Archives orales de membres des Communautés vivant à Mont­réal ayant vécu dans leur pays d’origine des grandes tragédies, comme la Shoah, le génocide des peuples cambodgien, rwandais…

Ce Projet a retracé les itinéraires de vie de membres de six Communautés mont­réa­laises: la Communauté juive ashkénaze, la Communauté juive sépharade, la Communauté rwandaise, la Communauté cambodgienne, la Communauté haïtienne et la Communauté originaire d’Amérique centrale.

Dix-neuf Organisations communautaires et trente-neuf universitaires Montréalais sont impliqués dans cet ambitieux Projet de Recherche.

Les historiens Yolande Cohen, professeure à l’Université du Québec à Montréal (U.Q.A.M.), et Frank Chalk, professeur émérite de l’Université Concordia, ont été les codirecteurs du Volet de la Recherche portant sur les Histoires de vie de membres de la Communauté sépharade de Montréal.

Le but de ce Volet “sépharade” est de recueillir les témoignages de Sépharades Mont­réa­lais, âgés de 70 ans et plus, à même de témoigner sur les bouleversements vécus lors de la Seconde Guerre mondiale et/ou durant la période post-1945, caractérisée notamment par d’importants déplacements de population, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient ou en Europe.

Ces récits de vie oraux, qui ont été filmés, numérisés, inventoriés et archivés, seront bientôt mis à la disposition du public via un Site Internet.

An exhibition and a conference organized by the Jewish Public Library, as well as the recording of personal stories of Sephardim during the Holocaust, were among the events scheduled to trace the history of the migration of Sephardim from North Africa to Montreal.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.